Street Racer: un Mario Kart pour adulte!

Vous connaissez peut-être Negan et sa batte, Lucille, mais connaissez-vous un de mes persos préférés de Street Racer, Biff et sa batte, qui m’a fait passer des heures et des heures de jeux à taper sur le perso de mon frangin.

 

 

Énervé par votre carapace verte qui n’a pas touché Luigi, venez plutôt mettre une grosse baffe à votre adversaire pour lui passer devant, car dans Street Racer, on est pas là pour lâcher des peaux de banane, mais plutôt pour défoncer son concurrent. C’est de la baston et tous les coups sont permis pour gagner. On oublie la princesse pour laisser place à une sorcière Vaudou qui vous transperce avec des lances ou vous faire découper par un ancien pilote de la première guerre mondiale.

Voici l’univers de Street Racer sorti en 1994 développé par VIVID Image, pour ceux qui ont la phobie du sang, pas de panique, le jeu est très soft et les graphismes, basés plus sur du cartoon que sur du Mortal Kombat, sont agréables.

Les modes de jeu:

 

 

On retrouve le Championship standard, avec pour objectif, d’arriver le premier. Les courses se déroulent dans différents paysages assez variés, mais on a vraiment pas le temps d’admirer la vue, tellement on est concentré à taper sur les autres. Les surfaces de routes sont diverses et on retrouvera les grands classiques, type sable, boue, gravier et autres surfaces dont l’adhérence laisse à désirer. Bien sur, quelques tours vous seront utiles pour dompter ses différentes surfaces. Vous pourrez vous entraîner avec un practice ou alors faire un 1vs1.

 

 

Le 2ème mode est, je dois l’avouer, mon préféré: le Rumble!

 

 

Une seule règle, être le dernier en jeu, et là, tous les coups sont permis. Tous les persos se retrouvent dans une arène en lévitation et l’objectif, c’est de ne pas tomber. Vous allez pouvoir taper, pousser ou utiliser vos coups spéciaux pour éjecter vos adversaire de l’arène. Jouable à 4, c’est sur ce mode qu’on a passé le plus de temps, par contre la partie peut durer longtemps, surtout si vous tombez le premier.

Le 3ème: le soccer.

 

 

Et oui même dans un jeu de voiture, ils ont pensés aux footeux. Mais ne vous enflammez pas, il n’y a pas de Messi ou, plutôt à cette époque, de Zidane et vous ne pourrez pas non plus faire des passements de jambes. Alors, Calmez-Vous. Le principe, récupérer le ballon qui apparaîtra ensuite dans votre habitacle et tirer dans la zone de but. Pour prendre le ballon, rouler dessus quant il est au sol, sinon taper sur votre adversaire pour qu’il le lâche. La partie se joue sur une moitié de terrain de foot et il n’y a pas de gardien. Assez fun comme mode mais vous allez pas y passez des heures.

Et je termine avec le plus importants, les persos.

 

 

Il y en a 8 au total, avec des caractéristiques propres à chacun, et fonction de l’accélération, vitesse, maniabilité, attaque et défense. En plus, chaque perso possède deux coups spéciaux. On a le sumo qui vous mettre une baffe digne de Bud Spencer, pour les connaisseurs, ou la surfeuse dont les roues vont se gonfler pour vous éjecter, pour les autres, je vous laisse le plaisir de les découvrir.

 

 

Il vous faut Street Racer dans votre panel de jeu pour vos soirées car les modes de jeu sont vraiment sympa, surtout à 4. Certes il y aura quelques difficultés à placer vos coups ou à vous positionner correctement pour taper sur votre adversaire mais bon c’est un jeu SNES donc pas de souci ça n’enlèvera pas le plaisir.

 

 

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, vous abonner pour recevoir nos prochaines publications par mail et à nous rejoindre sur nos réseaux sociaux.

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire