Rock And Roll Racing, le jeu auto métallique

Rock and Roll Racing!

Moi, Topher, le passionné de simulation auto et qui essaie de toucher tous les jeux qui parlent de voiture ne connaissait pas ce jeu. C’est mon ami qui m’en a parlé.

 

 

Ni une, ni deux, j’allume le Raspberry et je lance Rock and roll racing et c’est parti pour la découverte.

 

 

Développé par Silicon & Synapse, un développeur qui ne vous parle surement pas, mais c’est lui qui est à l’origine du célèbre Warcraft. Et oui, Silicon & Synapse n’est ni plus, ni moins que Blizzard. Sauf qu’en 1993, il ne développait pas des MMO mais plutôt des jeux sympathiques sur SuperNes et Megadrive.

 

 

Rock and Roll Racing est un jeu de courses automobile ou tous les coups sont permis. Pas façon StreetRacer (article ici) ou RoadRash (article ici), mais plutôt dans son genre. 4 participants s’affrontent sur des pistes situés sur différentes planètes avec des armes différentes avec un fond sonore de Heavy Métal, les métalleux seront ravis.

 

 

Le principe du jeu est simple et similaire à de nombreux autres jeux. Des pilotes s’affrontent pour la victoire et le gagnant remporte de l’argent pour améliorer son bolide. Sauf que, Rock and Roll Racing est un peu plus complexe. On commence le jeu en sélectionnant un pilote parmi les 6 personnages proposés qui ont chacun des avantages et des faiblesses par rapports à leurs adversaires (un personnage caché nommé OLAF aurait lui des caractéristiques hors du commun mais nous ne l’avons pas débloqué). Ainsi on sélectionnera son personnage en fonction des critères suivant : Vitesse maxi, accélération, virages et sauts. Avec votre budget de départ il faudra également sélectionner un véhicule et inutile de vous dire que ce sera pas la voiture de MadMax tout de suite…

 

 

Il va donc falloir s’arracher pour équiper son véhicule avec les meilleures pièces possible tels que lance-missile, tête chercheuse, mine… Les trois premières places seront récompensées par des points et de l’argent, sauf que les meilleures places rapporteront d’avantages que les dernières, rien de plus normal. Mais si vous souhaitez changer de planètes, il vous faudra obtenir un certain nombre de points et, le fait d’obtenir les dernières places récompensé ne vous permettrons pas de quitter votre planète. Il va donc falloir équiper son bolide avec des pièces plus performantes afin d’être plus performants sur la piste et obtenir les premières places.

Une fois le nombre de points suffisant obtenu, vous avez la possibilité de migrer sur une nouvelle planète avec des concurrents plus féroce et vous, vous vous retrouvez avec un véhicule moins performant, il va encore falloir débourser une somme importante pour acquérir un nouveau monstre qu’il faudra encore équiper… Il y a au total 6 planètes à conquérir soit, de nombreuses heures de jeu.

 

 

Le jeu est ultra plaisant à jouer et la bande son est vraiment terrible, n’étant pas amateur de métal mais plutôt de V8 ou V12, j’ai toutefois reconnu de nombreux titres sans pouvoir vous citer les auteurs. Sur Rock and Roll racing on ne s’ennuie pas 1 minutes, j’aurais toutefois aimé 2 concurrents de plus sur la piste car avec 3 adversaires on se retrouve toujours à taper sur les mêmes têtes.

 

 

 

Si vous avez apprécié cet article, partager le autour de vous et laissez un petit commentaire, ça fait toujours plaisir. Pensez à vous abonnez à notre page Facebook pour ne rien manquer de nos tests.

 

 

Et si vous jetiez un œil à cet article?

V-Rally 97′ Playstation 1

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire