Road Rash Mega Drive, par ici la castagne

Road Rash Mega Drive!

Sorti en 1991 sur Mega Drive et développé par Electronic Arts, la série Road Rash n’a cessé d’évoluer jusqu’à sa prochaine sortie sur PS4. La version qui nous intéresse est celle qui à permis à la licence de se forger un nom solide dans les jeux de moto.

Road Rash pourrait facilement être comparé à Street Racer mais orienté deux roues. Alors que Street Racer est un jeu de karting/combat, Road Rash se déroule à moto mais le but est également d’écarter ses adversaires de la route pour finir en tête. Street Racer à la particularité de se dérouler sur des circuits fermé (je vous invite à lire l’excellent article ici) quand Road Rash lui se veut plus réaliste façon course illégale de Bikers énervé.

Le but du jeu est donc de terminer chaque course en tête afin de gagner de l’argent et de pouvoir s’équiper de meilleure manière, mais gare à la concurrence qui est également bien équipée. Il va donc falloir jouer des coudes pour gagner des places, mais attention car la piste est jonchée de danger, flaques d’huile, circulation, animaux, bac à sable autant de choses qu’il faudra surveiller en plus des autres pilotes qui seront là pour vous marteler de coup et vous faire tomber de votre monture. Si vous avez le malheur de chuter et de vous éclater au sol, votre pilote devra revenir en courant remonter sur sa moto afin de reprendre la piste, mais encore une fois, vous disposez d’une barre de vie et, au bout de 4-5 chutes, c’est fini votre monture est en trop mauvaise état pour reprendre la course. A l’issue des courses et, si vous arrivez à survivre on obtient donc des crédits qu’il va falloir dépenser dans l’achat de nouvelle moto.

 

Quand ce n’est pas les pilotes ou les obstacles qui vous posent des soucis, c’est la police qui n’apprécie guère les courses de rues, vous risquez de prendre une amende à chaque chute près d’une patrouille. Il faudra donc garder un petit matelas de monnaie pour régler amende et réparation de la moto car, sans monnaie pour régler les amendes, c’est la fin du jeu et il faut reprendre au tout début. Le jeu dispose de 5 circuits avec divers niveaux de difficulté avec du dénivelé (inédit pour l’époque). Le but principal étant de se classer parmi les trois premiers sur ces 5 circuits, cela aura pour effet de vous faire gagner de l’argent, mais aussi vous faire passer un niveau augmentant encore la difficulté en corsant la circulation, le nombre d’agent de police, de danger sur la piste ou relèvera le niveau de vos concurrents.

 

Road Rash au final est un jeu réussi pour son époque, fun et distrayant, il a su m’occuper et raviver des souvenirs, je vous invite à le redécouvrir sur Mega Drive ou via un émulateur si vous souhaitez passer un bon moment.

Si vous avez apprécié cet article, partager le autour de vous et laissez un petit commentaire, ça fait toujours plaisir. Pensez à vous abonnez à notre page Facebook pour ne rien manquer de nos tests.

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire