Rétro Test: Resident Evil Gaiden (GBC)

Nous chassons des zombies sur consoles depuis 1996 avec le tout premier Resident Evil sur Playstation alors quand j’ai vu qu’un épisode était sorti sur une console portable j’ai sauté dessus. Je vous le présente??

 

Resident Evil met en scène des agents des S.T.A.R.S., une équipe d’élite de la police envoyée dans une forêt afin d’enquêter sur les différents meurtres ayant eu lieu dans les environs. Ils finissent piégés dans un manoir au prises à de sales bêtes. Voilà pour le jeu originel!

Pour notre épisode, Vous êtes Barry Burton, ancien membre des S.T.A.R.S. et membre d’une organisation clandestine composée d’anciens membres des S.T.A.R.S. et d’anciens employés d’Umbrella Corporation, une nouvelle arme biologique conçue par les laboratoires d’Umbrella est transportée sur un bateau de croisière, le Starlight, en direction de l’Europe et vous devez donc empêcher tout ça. C’est un jeu d’aventure, type survival horror, de 2001, édité par Capcom pour le GameBoy Color.

 


 

Une fois sur le bateau, beaucoup de salles à explorer, de zombies à éviter, et surtout beaucoup de clés à trouver, vous recevrez vos ordres directement à la façon « Metal Gear Solid », chaque action réalisable se démarque par une petite icone en bas à droite facilement identifiable, un ! vert pour un objet trouvé, une porte rouge pour une porte qu’on ne peut pas ouvrir, etc…

 



 

Les phases de combat sont spéciales, elles se démarquent complètement de la série mais en même temps, Capcom les a adapté à ce nouveau support. Bien que déroutante les premières sont très utiles pour se mettre en jambe pour le reste de l’exploration. Il faut régulièrement contrôlé son inventaire et vérifier que l’on a assez de balles et de soins! Lors du contact avec le mort vivant, vous passez en mode 1 vs 1 avec une barre d’attaque qui se situe au milieu de l’écran, un curseur se ballade sur cette barre et vous l’arrêtez dans la zone blanche qui correspond au zombie attaqué, plus vous êtes au centre plus vous lui faites mal. Sur ce même écran, sur la partie basse, vous avez votre inventaire pour rapidement changez d’armes ou vous soignez.

 



 

Graphisme, on est loin, mais loin de l’épisode 32 bits, mais pour du 8 bit c’est plutôt pas mal, je trouve juste les couleurs utilisées ternes, les décors restent variés. L’ambiance sonore reste assez oppressante mais loin d’être au niveau de l’originale. La réalisation est, je pense, correcte même si l’animation de passage en mode combat est un peu inutile et fait perdre quelques secondes de temps de jeu, le mode combat est bien pensé pour du mode portable.

 

 

J’ai apprécié faire le test de ce Resident Evil Gaiden car j’apprécie énormément cette franchise (jusqu’à l’épisode 4, après c’est nul), une nouvelle histoire, un nouveau personnage (même si on le connait déjà) et tout ça sur un GameBoy Color, un bon moment quoi. Mais tout n’est pas rose, le jeu a des lacunes, l’histoire est courte et les phases d’exploration longues et souvent inutile. Envie de se faire un petit jeu en solo, celui-là est pour vous!

 

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, vous abonner pour recevoir nos prochaines publications par mail et à nous rejoindre sur nos réseaux sociaux.

 

Et si le solo vous plait, direction ce test:

Rétro Test: Dragon Ball Advanced Adventure (GBA)

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire