Rétro Test: Nintendo World Cup (NES)

 

Alban Ivanoff m’a tuée dans son sketch sur les footeux au Marrakech du rire 2015,

« Il est venu du ciel comme un pélican », cette image ma fait penser tout de suite à un jeu de foot unique en son genre. Et oui, c’est bien Nintendo World Cup sorti en France en 91 sur la NES.

On est loin de FIFA 18 je vous le garanti !


 

Nous voilà donc sur Nes, petit rappel pour les non initiés, la manette était constitué d’un pad et de deux boutons, ce qui rend la prise en main du jeux simple et rapide. Le jeu propose deux modes, un tournoi où il faut battre toutes les équipes, les unes après les autres et bien sûr on retrouve les grandes nations du football tels que le Brésil, Allemagne ou France et un mode versus en 1c1 ou 2c2.

Au niveau tactique, on oublie les schémas compliqué d’Ancelotti ou le 4-4-2 en losange avec un 9 qui décroche, bref là, c’est du 6 contre 6, 1 gardien 5 joueurs de champs simple et efficace, Et bien sur j’allais oublier, pas de remplaçant « on gagne à 6, on perd à 6 »

 

 

 

Vous maîtrisez un seul joueur sur le terrain, mais vous pouvez dicter les actions de vos coéquipier en leur soumettant par exemple de faire un tacle, un tir ou de vous faire une passe.

Avec votre personnage, ballon au pied, vous pourrez simplement tirer ou faire une passe, donc on oublie tout de suite les gestes techniques de Neymar.

Et en défonce, euh défense, soit tu tacle à la gorge soit tu lui rentre dedans façon John Cena dans un WrestleMania. Et voir la déformation de ton adversaire quand tu a réussi et tout simplement jouissif.

 

 

 

Concernant les terrains, là c’est sur, c’est pas les jardinier du Parc des Princes, tu te rappelle des terrains rouges et bien là c’est pire mon gars. On a la possibilité de jouer sur un terrain avec des cailloux qui vous font tomber comme une merde ou alors de jouer sur un terrain glacé qui vous permet de faire un tacle glissé d’une longueur digne d’un épisode d’Olive et Tom. Par contre le choix parmi 6 terrains disponible est accessible qu’en Versus.

 

 

 

Allez c’est parti on fait un match, ballon au centre, j’engage et avance avec la balle. Jusqu’ au moment où l’adversaire me fait un tacle assassin, les yeux de mon joueur sorte de leur orbite.

« Mais que fait l’arbitre », et non dans ce jeu il n’est pas là donc tu fermes ta bouche et tu joue. Et oui les concepteurs ont eu la bonne idée de ne pas mettre de juge de paix et de permettre à notre instinct primaire de rageur de se réveiller.  « Attend enflure, je vais t’avoir »

 

 

 

Tacle à tous va, coups de bélier, shoot sur un joueur tout est bon pour déformer l’adversaire et le laisser à terre comme un déchet. Après quelques minutes de jeu il n’est pas rare de traverser le terrain joncher de cadavres de joueurs pas assez physique pour un match d’homme.

 

 

Pour conclure, les adeptes du beau jeu à la barça passez votre chemin, c’est un jeu qui ne respecte même pas le football que l’on pratiquait dans les cours d’écoles. Les matchs sont agrémentés de superbes shoots variés qui terrassent tout sur leurs passages et vous permettent de mettre des buts assez facilement. Le mode tournoi est assez long mais grâce aux fameux passwords, vous pourrez le terminer en plusieurs fois.

 

Allez cadeau [72109] voici le code pour la finale ou pas.

 

N’hésitez pas à venir nous en parler en commentaire ou sur nos réseaux sociaux!!

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire