Rétro Test: Armored Warriors (CPSII)

Si vous êtes un adorateur du genre Beat’em All, laissez vous présenter Armored Warriors, un excellent du genre!

Titre

 

Jeu sorti en 1994 sur le fameux CP System II de Capcom, c’est-à-dire les cartouches de jeu pour bornes d’arcade créées par eux et pour eux, Armored Warriors met en scène une guerre où les protagonistes sont équipés de robot pour combattre. Une armée inconnu vous cherche des noises et comme cela vous embête, vous sortez le mécha pour tout péter et partez en guerre!

 

Les lieux de batailles

 

On commence donc le jeux par le choix de son personnage et de robot de combat, chacun ayant, bien sur, des caractéristiques différentes. Les robots se composent de 3 parties, la première, le corps, on peut courir, plus ou moins vite, et sauter. Deuxième partie, l’arme à projection sur votre dos, celle là tire des balles ou projette d’autres projectiles. Et troisième morceau, les bras, avec vous pouvez frapper et attraper vos ennemis. Mais alors pourquoi ces détails?? Éclaircissons tout ça!

 

Choisissez votre guerrier !

Canon Vulcan

 

Une fois en jeu, vous fracassez tous les robot qui viennent à croisez votre chemin, c’est du pur beat’em all, tout le monde doit y passer pour avancer et atteindre la fin de chaque stage où un boss plus ou moins gros vous attend, jusque là on est sur du classique du genre, alors où est la différence? Elle est au niveau des parties de chaque robot, à chaque bébête de ferraille mis en pièces, vous engrangez des points, classique aussi, et vous allez pouvoir récupérer certains morceaux de vos petits copains jonchant le sol de votre terrain d’amusement, ça c’est moins classique. Je précise, vous aurez la possibilité de récupérer un bras, électrifiant ou à pince pour attraper vos ennemis, ou des chenilles pour remplacer vos jambes et même des nouveaux canons dorsaux pour éclater la vermine. Je vous laisse le loisir d’aller chercher quels morceaux vous préférez pour votre mécha.

 

Pièce de rechange à dispo

Et une petite beigne qui réveille

Avec le prix de la ferraille, y a du boulot

 

Maintenant que tout ça est clair, parlons du jeu en lui même, il est graphiquement beau et avec beaucoup de détails et de couleurs, les décors sont superbes mais bon, on connais Capcom et son sens du détail, il fallait donc ce douter que ça assurerait à ce niveau, et on comprend pourquoi c’est le spécialiste du genre à cette époque. Pour l’ambiance sonore, c’est pareil, c’est soigné, pas transcendant mais agréable pour le jeu. L’animation est, elle aussi, très bien réalisée, on ne se perd pas dans les combats et le tout est fluide.

 

Bataille robotique

Les pieds dans l’eau

Bataille aquatique

 

En définitif, ce jeu est un excellent beat’em all, peut être un peu court, 7 stages, mais on sent derrière tout ça la patte Capcom qui fait des merveilles, et qui nous prouve que cet éditeur était bien le Roi de ce genre dans les années 90 et qu’il est difficile de nos jours de trouver de meilleurs jeux de ce type, sur nos consoles de salon ou même sur borne d’arcade!! A faire donc sans hésiter!!

 

 

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, vous abonner pour recevoir nos prochaines publications par mail et à nous rejoindre sur nos réseaux sociaux.

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire