Mitsubishi Eclipse Fast & Furious

Comme une Eclipse… 

Si je vous dis Mitsubishi Eclipse, certains d’entre vous me répondront Fast & Furious et vous avez raison.

 

Première voiture piloté par le défunt Paul Walker alias Brian O’Connor dans le premier épisode de la saga. Elle représente une icône qui a tristement explosé suite à une fusillade avec les Yakuzas, toutefois, pour toute une génération de passionnés d’automobile elle reste une des icônes des courses de rues. Il était donc normal que nous vous présentions ce petit bolide chez 4kgaming.

Mais bien avant sa révélation à travers le cinéma, je contemplais déjà cette voiture à travers un magazine qui a longtemps eu sa place sur ma table de chevet. Et oui, à une certaine époque qui est maintenant révolue je vous rassure, je lisais GTI mag et autres presse spécialisé dans le tuning et cette Eclipse était déjà la reine des 400m DA. Donc rien d’étonnant de la voir présente dans un film de course de rue.

Je voulais pour cette première réplique de film, rendre un hommage à Paul Walker qui en plus d’avoir été un grand acteur, était un véritable passionné d’automobile et plus particulièrement des Nissan Skyline. A travers l’hommage que je souhaite lui rendre, je vous présenterais chacune des autos qu’il a conduites dans les différents films.

Et avant de le voir au volant de la rutilante Toyota Supra équipé du fabuleux 2JZ, il courait dans la Mitsubishi Eclipse que nous vous présentons aujourd’hui.

Design

Esthétiquement, il faut s’imaginer en 1995 ou Mitsubishi présente la version re-stylée de l’eclipse. Le look à bien évolué avec de formes plus arrondies mais la ligne tendu si caractéristique des Eclipse est toujours présente. Je suis cependant moins fan de la face arrière avec le bandeau qui intègre la totalité des feux. Mais dans cette configuration sportive, cela passe beaucoup mieux. L’Eclipse de Fast & Furious se différencie de l’Eclipse de base par la pose d’un kit carrosserie Wings West qui comprend :

Un pare choc arrière bien plus agressif que l’origine et qui dispose d’un extracteur et un diffuseur, les jupes latérales elles, sont plutôt discrète et souligne la ligne en abaissant légèrement l’ensemble, le pare-choc avant lui, est vraiment réussi, il est très agressif et s’intègre parfaitement au design général de la voiture, le capot avant dispose d’un bombage afin de faire passer les durites d’admission. L’allure générale se termine avec un imposant aileron en aluminium et des jantes de chez Axis sport en 18″. La teinte vert métallisée offre un très beau rendu qui s’harmonisera avec les stickers posés sur l’ensemble de la voiture. N’étant absolument pas fan de projet tuning non aboutie et fait n’importe comment, je dois dire que cette eclipse à vraiment de l’allure, on sent la force et les prétentions qu’elle souhaite montrer, elle est la pour la performance et rien d’autre, mais au delà de l’apparence qu’est ce qui se cache sous le capot ?

Au Volant

Avec un tel look et un tel pedigree, on s’attend forcément à un monstre de puissance, le modèle d’origine développe 220 ch, mais comme c’est trop peu pour prétendre franchir les 400 mètres avant ses concurrents notre modèle franchit la barre des 300 et des 400 ch pour s’établir avec un joli 420 ch distribué sur l’intégralité des roues du véhicule. Le modèle ayant servi au film développe lui 520 ch avec l’admission du fameux N2O, même si il n’y à pas de valeur exact de la puissance ajoutée lors de l’envoi de ce carburant, on parle souvent d’environ 100ch ajouté à chaque pression sur le fameux bouton. Pour essayer d’être le plus fidèle possible, nous avons donc stabilisé notre puissance à 420 ch, ce qui est déjà un très bon chiffre compte tenu du moteur qui n’est qu’un 4 cylindre de 2 litres de cylindrée accouplé à un turbo et de 4 roues motrices, rien que ça. Vous lirez ci dessous les réglages que j’ai effectué afin d’obtenir cette configuration mécanique. Au volant, c’est un véhicule très agréable, la sonorité est très rageuse  et invite à pousser chaque rapport dans les tours. Par contre l’auto semble vraiment déséquilibré à l’image de la Volvo S60 (je vous invite à lire ce comparatif ici), on a pas un bon équilibre, le moteur et trop en avant et la transmission n’envoie pas suffisamment de puissance aux roues arrières afin que ces derniers enroule les virages. On a un train avant paresseux qui s’écrase et sous vire malgré l’adoption de suspensions et de barres anti-roulis.

 

Performances

Niveau performances, l’Eclipse cartonne plus qu’elle ne détonne, elle arrache le bitume à chaque départ arrêté avec une violence que seule les 4 roues motrices peuvent offrir. Les 420 ch répondent présent à chaque instant et à chaque sollicitation et ce jusqu’à sa vitesse maxi établie à 297 KM/h. Malheureusement, je ne suis pas parvenu à atteindre la barre fatidique des 300 km/h, un étagement plus court de la boite aurait surement permis de gagner les km/h manquant. Le 0/100 km/h est expédié en moins de 4 s sur le second rapport, c’est aussi rapide qu’une F430 pourtant plus puissante de 90 ch. C’est exceptionnel de voir comment un petit 4 cylindre envoi si fort. Le hic, c’est qu’il ne se passe rien, ça envoie mais c’est très ou trop linéaire. Il lui manque ce petit brin de folie qu’une propulsion offre, ce moteur turbo est plein, un peu creux à bas régime mais permet de relancer comme il faut l’auto sur tout les rapports. La boite 5 vitesses permet de ne pas jouer avec le levier à chaque entrée de courbe.

Sur la Piste

C’est pas compliqué, cette Eclipse est une horreur à mener sur un circuit comme le Nurburgring, courbe lente, comme courbe rapide, l’auto file droit comme un dragster avec un sous virage omniprésent. Jai beau jeter l’auto de virage en virage et ce dans tous les sens, impossible de la faire décrocher et d’enrouler une courbe, au mieux, vous placez parfaitement le museau de l’auto et vous arrivez à sortir plutôt rapidement et proprement, mais il faut pas que la courbe soit trop longue ou trop rapide. Il faudrait revoir l’ensemble des réglages châssis afin de pourvoir sortir quelque chose de performant sur piste. Le châssis encaisse surement très bien les 220 ch d’origine, mais les réglages actuel ne supporte pas d’être menés à cette allure alors que la motricité ne faiblit jamais. Le temps n’est pas mauvais sans être exceptionnel non plus car je pensais même pouvoir faire mieux.

Bilan

Je suis plutôt mitigé une fois sorti de l’essai de cette Eclipse. Très réussi visuellement dans cette préparation, elle performe dans les drag races qui semble l’élément dans lequel elle semble le plus à l’aise. Sorti de là elle échoue au moindre virage, donnant à son pilote un sentiment d’inefficacité qui se traduit par une sensation de lourdeur sur le train avant. On peut toutefois aller vite, mais il faut être très souple en entrée de virage pour privilégier chaque sortie. C’est clairement une auto  posséder pour deux raisons :

  • La première est son histoire, elle n’est pas la vedette du film Fast & Furious mais elle une des voitures les plus mythiques du film.
  • La seconde est son efficacité et ses performances de premier ordre.

C’est également un véhicule que vous pouvez présenter sur quelques courses ou se regroupe des héroïnes de film.

 

Caractéristique

Moteur : 4 cylindres en ligne 0/100 km/h : 3.81 s
Puissance : 420 ch 0/200 km/h : 13.68 s
Transmission : 4 Roues motrices 0/250 km/h : 24.39 s
Poids : 1432 kg 0/300 km/h : NA
Couple : 536 nm 400m DA : 11″995 s
Répartition : 58 % av 800m DA : 18″952 s
Vitesse Max : 297 km/h Nurburgring : 7’59″992 s

Pensez à vous abonner à notre page et à partager cette article autour de vous ainsi que sur l’ensemble des réseaux afin de continuer à nous soutenir.

Je vous invite également à lire ou à relire nos précédents tests et comparatifs.

Bugatti Veyron SS

Bugatti Veyron SS Light is Right

 

Alfa Roméo Giulia QV VS, Audi RS4 VS, BMWM4 VS, Jaguar XE-S VS, Mercedes C63 AMG VS, Volvo S60 Polestar

Alfa Roméo Giulia Vs World

BMW M5 E28

BMW M5 E28 Forza Motorsport 7

Ferrari FXX-K

Ferrari FXXK Compétition à l’état pure

Je remercie Alexandre Cacaux pour son travail remarquable sur cette auto et sa fidèle participation, je vous invite à suivre également Alexandre sur Facebook.

A bientôt pour un nouveau test.

 

 

Jeu disponible à l’achat ci-dessous

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire