Colin Mc Rae Rally PS1 1998

Colin Mc Rae Rally

Après vous avoir proposé l’essai du célèbre V-Rally, dont je vous invite à lire l’essai ici je vous propose aujourd’hui celui qui a posé les bases de la simulation dans le monde virtuel du rallye automobile.

C’est en 1998 que Codemaster sort le jeu Colin Mc Rae Rally. Un nom mythique dans les années 1990 puisque c’est l’un des plus grands pilotes sur cette discipline et cela bien avant le plus grand pilote qu’est Sébastien Loeb. Colin Mc Rae courant sur Subaru Impreza, il a également rendu mythique ce véhicule quand on parle de rallye.

Qu’est-ce qui différencie le jeu Colin Mc Rae de V-Rally ou de Séga Rally ? Tout d’abord son positionnement. Ici, il n’y a pas 4 véhicules sur des piste de 15m de large, nous sommes seul face au chrono sur de véritable spéciale étroite, sinueuse et piégeuse. Il va falloir écouter attentivement les consignes du copilote pour soigner ses trajectoires afin d’obtenir un chrono satisfaisant, surtout quand on monte en difficulté. Alors que dans V-Rally ou Séga Rally, on se bat en direct contre des adversaires physique. Toutefois, dans colin Mc Rae, vous saurez constamment en passant les checkpoint votre position sur la spéciale, cela aura pour conséquence de vous mettre une pression supplémentaire si vous vous trouvez en mauvaise position afin d’aller chercher votre maximum et d’arracher les quelques secondes qui vous séparent de la première place. Cette pression pourra également être néfaste puisque la moindre faute et sanctionné sur le chronomètre, n’allez donc pas trop chercher l’intérieur des virages et ne vous passez pas des zones de freinage.

La conduite est un peu délicate à prendre en main, car elle n’est pas habituelle. Nous avions pour habitude de coller notre doigt sur le joystick ou le pad un certain temps pour faire pivoter le véhicule et là, c’est l’inverse. Il faut poser quelques pressions pour faire pivoter légèrement sa voiture. Je trouve que les sensations qui en ressortent sont bien plus naturelles. Pour vous faire la main, vous pouvez compter sur l’école de pilotage qui vous apprendra la façon d’appréhendez les spéciales.

Le contenu est très important, car avec plus de 52 spéciales réparties sur 8 pays cela permet de voir du paysage sans jamais se lasser. Les surfaces sont très différentes et très bien rendues, ainsi la conduite sera différente et même très difficile sur la Neige et la boue, alors que la terre sera offrira un grip aléatoire et sur le macadam la voiture ne décrochera que très rarement. Une fois que vous aurez parcourus le globe, vous pourrez toujours recommencer a volant d’un nouveau bolide puisque Colin Mc Rae vous propose 12 bolides dont 4 WRC, 4 KitCar et 4 véhicules bonus.

Au final, j’ai pris un plaisir immense à redécouvrir Colin Mc Rae, je me souviens des journées de jeux avec mon frère ou l’on se passait la manette à chaque spéciale. Si je devais lui donner une note ce serait un bon 17/20.

Pensez à vous suivre sur les réseaux sociaux sur Facebook et Instagram. Si vous avez apprécié cette article, partagez le avec vos amis et laissez-nous un petit commentaire, cela fait toujours plaisir.

Si vous n’avez pas lut nos précédents tests, je vous invite à retrouver le test de :

V-Rally ici 

Battle Outrun ici 

Street Racer ici

Share Button

No Comments

Laisser un commentaire